Christian Monteil écrit aux sapeurs-pompiers de la Haute-Savoie


24 octobre 2019

Depuis plusieurs mois, un malaise se fait entendre chez les sapeurs-pompiers, en Haute-Savoie comme dans le reste de la France.

Après de nombreuses rencontres et échanges ces derniers mois avec leurs représentants, le Président du Département et du Sdis, Christian Monteil a décidé de s’adresser aux 3600 agents (sapeurs-pompiers professionnels, sapeurs-pompiers volontaires et personnels administratifs, techniques et spécialisés).

Dans un courrier qui leur a été envoyé ce jour, il les informe des dispositions prises par le conseil d’administration du Sdis, pour répondre aux revendications tant locales que nationales, à l’origine de ce malaise.

Concernant les revendications locales, au regard des évaluations d’ores et déjà conduites en interne, Christian Monteil a annoncé qu’il demandera au conseil d’administration du Sdis de mobiliser des moyens financiers supplémentaires afin de créer des postes de sapeurs-pompiers professionnels et nommer au grade d’adjudant un nombre significatif de sous-officiers.

Concernant les revendications nationales, ses réponses sont de trois ordres :

Dans le cadre de la sécurité des sapeurs-pompiers en intervention, Christian Monteil demande que la coopération avec les forces de police ou de gendarmerie nationale en cas de situation à risques soit renforcée.

Sur les questions liées à la santé et à la sécurité au travail, caractérisées notamment par les risques relatifs aux fumées, un plan d’actions sera proposé aux personnels avant la fin de l’année.

En matière de revalorisation de la prime de feu, Christian Monteil a affirmé que :

« la revendication des sapeurs-pompiers, qui s’apparente à une demande de reconnaissance des risques inhérents à leur métier, mérite d’être entendue ».

Il sera attentif aux conclusions de la réunion des instances nationales qui se tiendra le 14 novembre prochain.

Enfin, Christian Monteil, a souhaité rappeler que son engagement au sein du Sdis, depuis 2015, est motivé par la nécessité de sécuriser et pérenniser ses ressources et ses moyens.

Il réaffirme également sa volonté de maintenir un dialogue social constructif avec les partenaires sociaux.

Communiqué de presse du 24 octobre 2019

Crédit photo SDIS 74

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article