En 2016, plus de 85.000 victimes ont déposé plainte pour violences conjugales

24 novembre 2017

En 2016, 85.424 victimes ont déposé plainte pour coups et blessures volontaires de la part de leur conjoint ou ex-conjoint, selon une note de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée vendredi.

"Entre 2015 et 2016, le nombre de ces victimes a augmenté de 3%", relève l'ONDRP avertissant que ces "données administratives ne reflètent qu'une partie du phénomène". Les enquêtes de "victimation" (des études statististiques sur les faits de délinquance dont une personne se dit victime) ont montré que seules 14% des victimes de violences conjugales déposent plainte.

Près de 87% des victimes ayant déposé plainte pour coups et blessures volontaires au sein du couple, sont des femmes (74.628 soit neuf victimes sur dix). Le nombre d'hommes victimes a quant à lui augmenté de 9%, passant de 9.949 à 10.796. En 2016, l'ONDRP comptabilise 2.096 viols par un conjoint, dont 2.074 ont été commis à l'encontre des femmes.

Le nombre de plaintes pour viols par un conjoint a augmenté de 16% entre 2015 et 2016 (soit +291 victimes ayant déposé plainte). Dix-sept hommes victimes ont déposé plainte pour viol par un conjoint en 2015, contre 22 en 2016.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article