Le Département de la Haute-Savoie déclenche son dispositif « viabilité hivernale »

13 novembre 2018 - 1351 vues

A partir du 15 novembre , et pour toute la durée hivernale, l’ensemble du réseau routier départemental, situé entre 400 et 1 800 m d’altitude ,sera sous haute surveillance.

7 jours/7, dès 3h du matin , près de 445 agents du Département de la Haute-Savoie se relayeront pour effectuer des patrouilles, surveiller les points sensibles du réseau, observer la formation de givre ou de verglas et déclencher les opérations de salage et de déneigement sur les 3 000 km de route du réseau départemental.

Un dispositif de viabilité hivernale qui repose sur une organisation rigoureuse et éco-responsable, dont l’objectif premier est la sécurité des usagers.

Dans un département de montagne, caractérisé par des axes routiers fortement exposés, supportant pour les uns l’accès aux stations de ski, pour les autres un important trafic pendulaire, le déneigement et la lutte contre le verglas mobilisent chaque hiver des moyens matériels et humains importants pour que les automobilistes puissent se déplacer dans les meilleures conditions de sécurité.

Désormais, ces interventions prennent en compte le développement durable.

L’enjeu est en effet de saler mieux et moins pour protéger les milieux naturels, sans pour autant remettre en cause la sécurité des usagers.

Un objectif atteint en formant les agents, en réorganisant les circuits de déneigement ou encore en utilisant des matériels plus performants, recourant par exemple à des outils mesurant la salinité résiduelle sur la chaussée, le taux d’humidité, la température , et permettant de doser plus justement les quantités de sel en fonction des risques de verglas.

Il n’y a ainsi plus de salage systématique des chaussées pendant l’épisode neigeux mais un raclage soigné de la neige, le salage int ervenant désormais après la fin des précipitations, pour lutter contre le verglas.

En moyenne, ce sont 24 000 tonnes de sel qui sont répandues par hiver contre 43 000 tonnes avant 2009 .

Le Département maintient ses efforts pour stabiliser sa consommation à ce niveau.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article