Lutte contre la brucellose qui affecte les bouquetins du Bargy

01 novembre 2017

Dans le cadre de la lutte contre la brucellose qui affecte les bouquetins du massif du Bargy, le préfet de Haute-Savoie, par arrêté préfectoral, a autorisé le prélèvement d’un nombre restreint d’animaux d’ici la fin de l’année soit au maximum vingt.

Ces animaux seront recherchés exclusivement dans les zones où la concentration en animaux séropositifs est importante et parmi ceux présentant préférentiellement des signes cliniques de la maladie. Ce protocole expérimental, qui fait suite aux résultats des études conduites depuis 2012 par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) sur le suivi sanitaire et populationnel des bouquetins et à un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, a reçu un avis favorable du Conseil National de la Protection de la Nature.

Il a également fait l’objet d’une consultation des principaux acteurs locaux et du public. Les opérations seront conduites sur le terrain de manière graduée et progressive, par les agents de l’ONCFS. Au vu des résultats des prélèvements réalisés, la stratégie sera révisée.

Ainsi, une première opération visant 4 à 5 animaux sera effectuée. Ceux-ci seront testés et s’ils ne sont pas malades, les opérations cesseront. L’Etat s’engage effectivement à ne cibler que des animaux malades. Ce protocole expérimental prendra fin au 31 décembre 2017.

Un bilan sera tiré pour que, par la suite, les opérations les plus appropriées puissent s’intégrer dans le cadre de la stratégie pluriannuelle qui permettra d’endiguer l’enzootie de brucellose au sein de la population de bouquetins du Bargy afin de la préserver. Ces opérations permettront aussi de prévenir les dommages à l’élevage et aux filières agricoles de montagne en limitant le développement de la maladie, répondant également à un objectif de santé publique.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article