Passy : Découverte de dioxines dans des œufs

09 avril 2019

Des analyses portant sur des polluants organiques persistants :les dioxines, furanes, les PCB type dioxines (PCB DL) et les PCB non type dioxines ont été réalisées à l’initiative du collectif Coll'Air Pur sur deux lots de quatre œufs, prélevés dans le poulailler d’un particulier sur la commune de Passy en février 2019.

Les résultats de ces analyses montrent qu’au regard de la réglementation en vigueur, ces œufs ne sont pas commercialisables pour l’alimentation.

Il convient de souligner que, contrairement aux hypothèses émises à la suite de la publication de ces résultats dans la presse, aucun lien ne peut être établi entre les résultats de ces analyses et les rejets d’un établissement industriel et en particulier de l’incinérateur de Passy distant de 2,7 km.

L’origine de la présence de composés organiques dans les œufs analysés n’est donc pas connue aujourd’hui.

Il importe aussi de noter que des études conduites en France et à l’étranger, référencées par l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) font apparaître que les œufs des élevages familiaux présentent fréquemment des concentrations en polluants de la famille des dioxines plus élevées que les œufs des élevages professionnels.

Les teneurs mesurées dans les œufs prélevés à Passy sont donc de l'ordre de grandeur de ce qui est couramment retrouvé dans des élevages familiaux de plein air.

Photo d'illustration

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article