Pêche dans le Léman en 2018, les captures de féra de nouveau en baisse


17 octobre 2019

La Commission internationale de la pêche dans le Léman s'est réunie, à la direction générale de l'environnement à Saint-Sulpice (Suisse), le 9 octobre 2019.

Avec 686 tonnes de poissons capturés, l'année 2018 présente un rendement global à nouveau en baisse pour la cinquième année consécutive, soit de - 19 % par rapport à celui de 2017 et de – 40,1% par rapport à celui de 2015.

Plus de 7 600 permis annuels de pêche de loisir et plus de 13 000 permis journaliers ont été délivrés en 2018 par les autorités suisses et françaises. Ce résultat atteste toujours de l’attrait de la pêche de loisir au Léman.

La pêche professionnelle (140 pêcheurs) représente, toutes espèces confondues, la plus grande part des captures (89,7 %) avec un peu plus de 615 tonnes de poissons pêchés.

L’essentiel du rendement de la pêche lémanique repose toujours sur les deux mêmes espèces: le corégone, communément appelé "féra" (280 tonnes) et la perche (279 tonnes).

La féra enregistre pour la quatrième année consécutive une baisse significative (-555 tonnes par rapport à 2015, soit un recul de 66,4 %).

En 2018, les rendements de la pêche de la féra et de la perche deviennent pratiquement équivalents (280 tonnes), ce qui ne s'était plus vu depuis 2008. La baisse des captures de la féra semble se poursuivre en 2019.

L'ouverture de la pêche des salmonidés dans le Léman est fixée au dimanche 12 janvier 2020.

Communiqué de presse de la Prefecture de Haute-Savoie

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article