Saint-Paul-en-Chablais : Recharger gratuitement 70 000 téléphones portables par an, le défi du village


03 juillet 2019

Situé juste au-dessus d’Evian, le village a le privilège d’avoir un torrent, un cours d’eau qui s’appelle l’Ugine et qui prend sa source à 1900m d’altitude.

Par tradition, ce cours d’eau à fait tourner une vingtaine de scieries et moulins depuis le moyen-âge.

Face à l’augmentation constante de l’électricité, Saint-Paul a décidé de réhabiliter une ancienne turbine vouée à la casse et de produire désormais une électricité « verte » équivalente à l’alimentation de 60 foyers soit 140 000 kWh par la mise en place d’une centrale hydroélectrique.

La production d’énergie verte permet de compenser 130 tonnes de cO2 soit 1 million de kilomètres parcourus en voiture.

Réalisation travaux :

Un peu d’histoire...

En mai 2015, une forte tempête s’abat sur le Chablais.

Le torrent de l’Ugine sort de son lit endommageant sur son passage la prise d’eau et vouant les turbines qui actionnaient des pompes à la casse.

Le maire et le conseil municipal décident de donner une nouvelle vie aux turbines en les faisant réparer et les destinant à faire tourner un générateur.

Les installations des locaux, des turbines, du générateur et de la prise d’eau ont été complétement rénovées.

Résultat :

Désormais, l’Ugine – le torrent – parfois impétueux fournit de l’électricité pour 60 foyers ou pour la recharge de quelques 70 000 téléphones portables par an.

Ces réalisations s’inscrivent dans le plan global de la mairie qui s’engage pour le climat et veut promouvoir la sobriété énergétique.

Les contraintes ont été multiples :

- Administrative : droit d’eau, direction départementale et environnementale, EDF, rachat de l’électricité.

- Techniques : déplacement des turbines à Marseille, réfection des auges, aménagement des locaux, création d’une ligne électrique pour l’injection du courant.

- Financière : investissement à amortir sur plusieurs années.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article