Cyril Pellevat "J'encourage vivement le Gouvernement à revenir sur sa décision"

14 août 2020 - 305 vues

Le taux de télétravail autorisé pour les frontaliers sans que les entreprises suisses aient à payer les cotisations sociales françaises était de 25% avant le début de la crise sanitaire.

Au plus fort de la pandémie, un accord avait été trouvé avec la Suisse.

Celui-ci prévoyait l'absence de paiement des cotisations françaises en cas de dépassement dudit taux.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article