Le Collectif Co-CERNés a pris l'initiative de se mobiliser contre le CERN

29 février 2024 à 21h42

Le CERN vient de débuter l'étude de faisabilité de son projet ambitieux, le Futur Collisionneur Circulaire (FCC), un nouveau collisionneur de particules caractérisé par un tunnel de 92 km de circonférence, situé entre Genève et Annecy, à une profondeur de 200 mètres sous terre, traversant le lac Léman et le Rhône.

En réaction aux développements récents du projet FCC, le Collectif Co-CERNés a pris l'initiative de se mobiliser en raison du manque de transparence entourant le projet et de ses potentielles répercussions. L'objectif principal est de sensibiliser les habitants de la région, en particulier ceux du Canton de Genève, de l'Ain et de Haute-Savoie, qui sont largement ignorants de cette entreprise d'envergure et de ses conséquences possibles sur l'environnement et la vie locale.

Le 20 février dernier, le Collectif a organisé une distribution de tracts informatifs dans plusieurs gares telles qu'Annecy, Groisy, Reignier, La Roche, Thonon et Perrignier.

L'association ACASS souligne le manque évident de transparence, en particulier après la signature d'un décret par le Préfet de Haute-Savoie autorisant les équipes du CERN à accéder aux propriétés privées le long du tracé sans obligation d'informer préalablement les propriétaires.

Jean-Pierre BURNET, membre de l'association l’ACASS au micro de la rédaction.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article