Le Département de la Haute-Savoie débloque 1M€ pour lutter contre le COVID-19


24 mars 2020

Dans un contexte de crise sanitaire sans précédent, Christian Monteil a décidé de mobiliser le Département en faveur de la santé des Haut-Savoyards.

En lien avec l’exécutif, il engage l’acquisition de 250 000 masques supplémentaires, à destination des agents Départementaux en contact avec les publics fragiles, mais aussi des personnels des Services d’aide et d'accompagnement à domicile (SAAD), et des personnels des Maison d'enfants à caractère social (MECS).

Par ailleurs il annonce l’acquisition de 17 respirateurs afin de répondre aux besoins urgents des Centres hospitaliers Alpes-Léman (CHAL) et Annecy-Genevois (CHANGE).

Ces nouvelles décisions viennent renforcer les mesures de continuité de services et de solidarités mises en place juste avant le début du confinement et adaptées chaque jour en fonction des besoins.

Un plan de continuité de services qui a pour priorités :

accompagner les efforts mis en œuvre pour préserver la santé des Hauts-Savoyards, agir auprès des publics fragilisés et garantir un réseau d’infrastructures opérationnel et sécurisé.

Pour cela, le Département s’appuie actuellement sur ses agents présents en télétravail (1000) ou en présentiel (283).

1/ Accompagner les efforts mis en œuvre pour préserver la santé des Hauts-Savoyards :

Afin d’accompagner le personnel soignant, le Département financera l’acquisition de respirateurs pour le CHAL et le CHANGE, dont les besoins sont importants :

17 unités.

Christian Monteil a annoncé l’ouverture d’un crédit de 700 000 € pour l’acquisition de ce matériel que le Département finance à 100%.

Par ailleurs, en complément des 65 000 masques reçus vendredi dernier et immédiatement distribués, le Département a commandé ce lundi 23 mars, 250 000 masques pour un coût de 200 000 € :

• 200 000 masques à destination des personnels de SAAD, en accord avec le Préfet de la Haute-Savoie

• 50 000 masques à destination des services Départementaux (professionnels médicosociaux, personnels des collèges encadrant des enfants de personnels soignants…), ainsi qu’aux personnels des MECS et établissements qui accueillent des Mineurs Non Accompagnés.

2/ Agir auprès des publics fragilisés :

En raison de l’obligation de continuité de leur mission, de nombreux agents du Département poursuivent leur action auprès des personnes fragilisées sur tout le territoire :

 12 Pôles Médicaux Sociaux assurent des permanences téléphoniques et les rendez-vous essentiels : urgence alimentaire, maltraitance, hébergement d’urgence, violence conjugale et de consultations et vaccinations pour les familles les plus vulnérables (Saint-Julien en Genevois, Annemasse Les Voirons, Reignier, Thonon Ouest, Evian, Douvaine, Annecy-le-Vieux, Rumilly, Seynod, Sallanches, Cluses, Bonneville).

 Les consultations au titre de la protection maternelle infantile ainsi que les vaccinations (rougeole) se poursuivent.

 Une équipe de 8 à 10 personnes de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) est présente en alternance avec la mise en place d’un accueil téléphonique renforcé pour assurer une réponse aux besoins de personnes en situation de handicap et permettre l’examen des droits urgents.

 Le service Téléalarme du Département est assuré et renforcé pour les 8 341 personnes abonnées (7j/7, 24h/24), et en complément pour les non-abonnés, un service téléphonique d’écoute, conseil et orientation est ouvert gratuitement, 7j/7, de 8h à 18h au 04 50 33 20 03.

Les agents du Téléalarme mobilisés en cette période difficile, sont rejoints par 16 travailleurs médico-sociaux volontaires pour renforcer les effectifs.

 La mobilisation des personnels Départementaux dans les collèges devrait s’intensifier cette semaine puisque le dispositif législatif permet désormais d’accueillir dans nos établissements les enfants de personnels soignants, de personnels engagés dans la gestion de la crise, et des professionnels de la protection de l’enfance.

 L’action du Département au titre de la protection de l’enfance reste également activée, en soutien des MECS (Maisons d’Enfants à Caractère Social), et pour l’accueil des mineurs non accompagnés.

3/ Garantir un réseau d’infrastructures opérationnel et sécurisé :

Une permanence est assurée par les agents d’entretien des routes Départementales, ils sont mobilisés quotidiennement pour des questions de prévention des risques ou pour intervenir sur des problèmes de glissement de terrain ou d’éboulements.

Les équipes des CERD interviennent par exemple actuellement pour résoudre les gros dégâts résultant d’un éboulement entre Faverges et Thônes sur la RD12 survenu le 17 mars, d’un glissement de terrain sur la RD162 entre Bouchet-Mont-Charvin et le Col de l’Epine qui s’est aggravé le 19 mars, et d’un glissement de terrain sur la RD12 à St Jean de Sixt.

Communiqué de presse Département de la Haute-Savoie

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article