Municipales : Gilles Joly répond à Ravet : "Vous faites preuve d'un total irréalisme dans vos propositions"


04 décembre 2019

Suite à "L'invité de la Rédaction" du lundi 25 novembre 2019.

Monsieur Gilles Joly, Maire Adjoint chargé de l'urbanisme et de l'environnement urbain, souhaite apporter quelques correctifs au candidat Nicolas Ravet.

Voici la lettre de Monsieur Gilles Joly envoyée à notre rédaction :

Monsieur,

J'ai découvert, un peu par hasard, votre prestation sur Thonon Alpes Radio qui appelle de ma part un certain nombre de remarques.

Vous vous permettez de donner des leçons d'aménagement, matière que visiblement vous ne connaissez pas.

J'en veux pour preuve le fait que vous ignorez totalement que c'est désormais l'agglomération, et non la ville, qui a compétence pour la planification des documents d'urbanisme et que vous ne risquez pas de réformer, comme vous le laissez entendre, le PLU de Thonon à vous tout seul.

Pour ce qui concerne les questions d'habitat et de construction, vous devriez savoir que ce sont les lois SRU et ALUR qui régissent en France l'aménagement du territoire et le régime des constructions. Ces lois sont déclinées dans des documents tels que les SCOT et PLU intercommunaux.

Ils sont acceptés par l'État quand ils sont en conformité avec les textes en vigueur. Les Maires, contrairement à ce que vous semblez croire, sont donc loin de faire ce qu'ils veulent en matière de densification urbaine.

Cette dernière répond d'ailleurs à plusieurs nécessités : une évolution limitant les coûts pour la collectivité (réseaux d'assainissement, équipements publics), un progrès qui limite un impact écologique négatif, la création de lien social...

La ville durable doit donc lutter contre l'étalement urbain et se construire en hauteur. En la matière, je tiens à vous rappeler que le territoire de Thonon compte environ 35 % d'espaces naturels, forêts, espaces boisés, terres agricoles et donc non aedificandi.

Le parc de Morcy récemment acquis par la ville vient renforcer la place de la nature à Thonon.

Le nombre moyen de constructions démarrées et/ou achevées à Thonon depuis 5 ans est de 639 logements par an alors que le seul renouvellement de la population nécessite déjà 450 logements par an. Vous semblez, par ailleurs, vouloir révolutionner le commerce de centre-ville en méconnaissant le fait qu'au regard de la loi, une commune n'a pas de compétence en la matière puisqu'il s'agit strictement d'une question d'initiative privée.

Par contre, la ville participe largement à l'animation de son centre urbain tout au long de l'année afin d'attirer un large public susceptible de consommer dans le commerce de proximité. Dans un autre domaine, vous critiquez le manque de parking et d'anticipation pour l'arrivée du Léman Express, mais vous méconnaissez totalement les procédures de phasage de travaux avec la SNCF ainsi que les 388 places de parking sur le site de Dessaix à 5 minutes à pied de la gare.

Vous dénoncez également l'absence de coordination des horaires Léman Express avec ceux des bus bien que le contraire ait été annoncé en réunion publique le 22 novembre par le Président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes car il y aura davantage de bus et plus tôt !

Toutes vos assertions aléatoires montrent à quel point vous faites preuve d'un total irréalisme dans vos propositions.

C'est pourquoi il m'a semblé important de vous apporter ces quelques correctifs.

Lettre de Monsieur Gilles Joly, Maire Adjoint chargé de L'urbanisme et de l'environnement urbain.

Crédit Photo @Facebook Gilles Joly

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article